News_Abonnement : Lien surfacebook Lien Forums

Réunion

Pétition

-Miahella - Non au soupçon de pauvreté
Non au soupson de pauvreté
Non au délit d`être étranger
- Tous les enfants à l`école Nous avons lancé la pétition Aux Maires de France, Recteurs d`Académie, Ministre de lè`Education nationale: Inscrivez tous les enfants à l`école et j`ai besoin de votre aide pour la faire décoller. Signez
- FaceBook Tous les enfants à l`école A la rentrée, les enfants des bidonvilles doivent pouvoir aller à l`école comme tous les enfants. Page facebook pour y mettre des infos / école ... liker et diffusez Accès Facebook
- Pétition au maires Nous sommes à un tournant de l`accueil des populations migrantes de culture rom dans notre métropole et dans notre région. dant plusieurs années, leur présence n`a été envisagée que comme une gêne. Elle a été traitée par le démantèlement des campements illégaux où la misère les reléguait. Les pouvoirs publics, dans leur ensemble, pensaient que ces interdits seraient compris par les intéressés et qu`ils en tireraient les conséquences, à savoir qu`ils s`en iraient.
Le bon Tract

-Non au délit de Pauvreté
Reportage

Activité de marionnettes à l`école et au collège de Villeneuve d'Ascq...

Menegua

Association FRanCOlombienne

103, rue des Sarrazins

0695081690

assomenegua.wordpress.com

Reportage

-Nouvelle Pétition-
Tous les enfants à l`école Nous avons lancé la pétition Aux Maires de France, Recteurs d`Académie, Ministre de lè`Education nationale: Inscrivez tous les enfants à l`école et j`ai besoin de votre aide pour la faire décoller.
Insertion par l`Emploi et le Logement

-Pour un projet professionnel : Insertion par l`Emploi et le Logement

Garde ... Veille Estivale ...


Actualités

Zoom Une maison pour Tony et sa famille De : Pierre Le : 2018-08-27 17:00:58

Une maison pour Tony et sa famille

Tony et sa famille sont arrivés en 2007 en France. De squat en squat, lui, sa femme et ses deux enfants survivent alors avec 100 euros par mois. Tony est épuisé, en permanence stressé. «  J’avais beaucoup de temps, je tournais en rond et j’avais sans cesse peur pour ma famille  », raconte-t-il. Jusqu’en 2015 où il fait la rencontre de Dimitri Debaisieux, membre du collectif « Paroles de Roms » et du père Arthur, le «  Ratchai  » (prêtre en tzigane) qui veille sur les bidonvilles de la métropole. Le père Arthur lui propose de travailler à ses côtés. Tony commence par charger les camions mais sa détermination et sa connaissance du terrain vont rapidement le rendre indispensable. «  Dimitri et père Arthur m’ont redonné confiance en moi et m’ont donné le courage d’aller vers les autres  », raconte Tony, reconnaissant.

 

 

Tony & sa famille, à Lourdes

Tony & sa famille, à Lourdes

 

« On était enfin chez nous »

Peu à peu, il devient le bras droit de père Arthur et l’association la Sauvegarde le contacte régulièrement. Jusqu’au jour où Tony et sa famille sont une énième fois expulsés de leur squat en avril 2017. Son entourage se bat pour qu’ils puissent enfin sortir du désœuvrement.

Le 20 août 2017, grâce aux revenus de la Ch’tite maison solidaire, Tony, Elena et leurs enfants Angelo et Vanessa emménagent enfin dans une vraie maison, à Lille. Un grand moment. «  On était enfin chez nous. On ne tenait jamais plus d’un an dans un squat, c’était très stressant pour la sécurité de ma famille et la scolarité des enfants.  » Plus encore, avoir un toit a permis à Tony d’envisager un futur. «  J’ai pu me concentrer sur ce que je faisais, ça m’a vraiment permis d’agir. Et pour tout ça, j’aimerais dire merci.  »

Zoom Lambersart « Sas d’insertion » Roms : les riverains seront impliqués dans le suivi De : Pierre Le : 2018-08-27 16:52:34

Lambersart

« Sas d’insertion » Roms : les riverains seront impliqués dans le suivi
 

Lien vers le site

L’entrée du futur «
sas d’insertion
» Roms, rue Auguste-Bonte, à côté du caniparc.
L’entrée du futur « sas d’insertion » Roms, rue Auguste-Bonte, à côté du caniparc.

Daniel Hennebicq, l’un des riverains du futur «sas d’insertion» pour Roms qui se situera rue Auguste-Bonte, a demandé cet été à participer au comité de suivi qui évaluera le dispositif tout au long de l’année 2018-2019. La maire de Lambersart, Christiane Krieger vient de donner son «  accord de principe  ».

 

M. Hennebicq en a été informé en début de semaine, par un mail d’Amélie Armand, chargée de mission Habitat à la ville : «  Je vous informe que Madame le maire accepte la proposition d’impliquer des riverains dans des comités de suivi durant la vie du sas d’insertion. Les modalités précises et la date de la première rencontre seront déterminées en septembre.  »

«  Ces comités de suivi impliquent différents intervenants, rappelle Christiane Krieger. La ville, le Département, la MEL (Métropole européenne de Lille), l’État, la Sauvegarde du Nord… On avait pensé à une représentation du quartier. M. Hennebicq et une autre dame se sont proposés. C’est un bon moyen de travailler avec le quartier, pour une acceptation du sas dans le quartier, pour que chacun puisse voir comment chacun travaille et, éventuellement, par la suite, pour mieux connaître les Roms.  »

Les enfants scolarisés dès la rentrée

Rappelons que le dispositif concerne trois familles (six adultes et onze enfants) actuellement réfugiés dans un pré, au sein du nœud routier situé aux confins du Canon d’or, où ils vivent dans des conditions extrêmement précaires. Le sas d’insertion ne doit pas excéder un an.

Les enfants roms seront scolarisés dès la rentrée de septembre, c’est du moins l’objectif municipal. La Métropole européenne de Lille doit aménager la plateforme d’accueil de la rue Bonte courant septembre, pour un fonctionnement «  effectif début octobre  », précise la maire de Lambersart.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Politique|Lambersart (59130, Nord)

Zoom Camp ROMS ETE 2018 - l’association E.S.P.E.R.E De : Pierre Le : 2018-08-27 16:46:07

Camp ROMS ETE 2018 - l’association E.S.P.E.R.E

Pour la cinquième année consécutive, l’association E.S.P.E.R.E a pu offrir, chaque a-m, durant trois semaines, du 16 juillet au 3 août, d’heureux moments de partages, de découvertes et de joies, aux enfants Roms d’un camp bidonville de la métropole lilloise.

L’équipe « estivale franco-belge », composée de Salésiens Coopérateurs(Christine, Joseph, Michel, Lucie, Myriam et Danièle) et de Salésiens de Don Bosco ( Francis, René, Pierre et Rodney) a cette année été renforcée par la présence d’un étudiant Liégeois ( Benjamin) et de jeunes adultes de Nancy (Gabriel, Miguel, Johanna, Margot, Andréa, Marion, David), en services civiques dans l’association « Grandir Dignement » , association agissant en France et à l’international auprès des personnes mineures incarcérées « en conflit avec la loi » et faisant partie, comme E.S.P.E.R.E, du Réseau D.B.A.S .

Dans une ambiance familiale typiquement salésienne, ces jeunes ont ainsi pu découvrir les conditions de vie déplorables des enfants Roms et de leurs familles, mais aussi toutes leurs autres « richesses » (accueil, gentillesse, joie de vivre) ainsi que la pédagogie de Don Bosco et l’esprit qui nous anime.

Au programme : jeux éducatifs, jeux de société, de raquettes et de ballons, rondes et chansons, sortie au zoo, initiation au tricot, mécanique pour les ainés, ballade-découverte nocturne de Lille pour les animateurs et surtout beaucoup de rires et d’échanges conviviaux tant sur le camp qu’au cours de nos repas …

Un grand MERCI à tous pour tout ce qui a été si généreusement et joyeusement offert à chacun !

Danièle, pour E.S.P.E.R.E

L’image contient peut-être : 11 personnes, personnes souriantes, enfant et plein air
L’image contient peut-être : 14 personnes, personnes souriantes, personnes assises, enfant, arbre et plein air
L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes assises, chaussures et plein air
L’image contient peut-être : 5 personnes, personnes souriantes, personnes assises, enfant et plein air
 

Zoom la Tilette est arrivée à la Lille. Ele devient donc la Chtilette! De : Pierre Le : 2018-08-27 16:44:20

la Tilette est arrivée à la Lille. Ele devient donc la Chtilette!

Roms 59 - 62 a partagé une publication.

Publié par Pierre Tourbier · 25 août, 10:50 ·

 

 

L’image contient peut-être : intérieur

La Ch'tite Maison Solidaire

Lucie Legoistre, la Tilette est arrivée à la Lille. Ele devient donc la Chtilette!

On a hâte de l'essayer ^^ . Grand merci pour sa qualité et son confort. Ele nous permet d'honorer nos amis des bidonvilles.

Rdv le 8 septembre pour le chantier participatif !

Elle sera bien utile porte de Gând. On l'y attend depuis 8 ans ! Eux non plus ils n'ont pas d'"O" .

Une avancée d'hygiène pour moins de maladie et moins d'absentéisme à l'école et au travail.

Partager le sur confort contribue aussi aussi à l'insertion.

Une petite goutte en attendant que d'autres colibris se joignent à nous pour faire leur part et nous aider à mieux encore.

Les Ch'tites Maisons Solidaires

Zoom Lille Quelle alternative aux bidonvilles ? De : Pierre Le : 2018-08-27 16:42:06

Lille

Quelle alternative aux bidonvilles ?
lien vers le site

Il existe deux villages et un sas d’insertion à Lille. La commune de Lambersart prévoit d’accueillir un dispositif pour trois familles. Photo archives C. Lefebvre
Il existe deux villages et un sas d’insertion à Lille. La commune de Lambersart prévoit d’accueillir un dispositif pour trois familles. Photo archives C. Lefebvre

La majorité des familles roms du carrefour Pasteur ont renoué avec des conditions de vie précaires (problèmes d’accès à l’eau, à l’assainissement, aux transports et aux soins...) «  Des places d’hôtel de mise à l’abri avaient été prévues  » précise la préfecture. «  On ne veut pas s’éloigner de Lille car nos enfants sont scolarisés ici. Ailleurs, on ne nous acceptera peut-être pas  », exprimait l’une des dernières familles à lever le camp dimanche soir.

 

Les cinq familles, qui ont adhéré au parcours d’intégration proposé par la préfecture, ont été relogées à Roubaix, Tourcoing et Lezennes.

Des dispositifs qui font leurs preuves

Depuis 2009, Lille propose deux villages d’insertion, à Fives et Hellemmes, où sont suivies une dizaine de familles. Il existe par ailleurs deux Sas d’insertion dans le département, un à Lille depuis 2016 et un à Haubourdin depuis juillet. Un troisième Sas doit ouvrir à Lambersart et accueillera trois familles qui y bénéficieront d’un accompagnement social, confié à La Sauvegarde et financé par l’État. Ces dispositifs ont fait leurs preuves à Lille, selon la municipalité.

« L’État a sollicité à de nombreuses reprises les collectivités pour la mise en place de solutions de prise en charge des familles de culture rom »

La circulaire du 25 janvier 2018 sur la résorption des bidonvilles exige des collectivités locales une stratégie territoriale en faveur de ces populations au nom du droit commun, financements à l’appui. Mais les volontés politiques ne se bousculent pas. Entre les maires, qui estiment prendre largement leur part dans la misère, et les communes soucieuses de préserver leur cadre de vie, les visions s’opposent depuis longtemps. Et indignent les ONG.

«  L’État a sollicité à de nombreuses reprises les collectivités pour la mise en place de solutions de prise en charge des familles de culture rom  », indique la préfecture. Le 11 juillet dernier, Daniel Barnier, préfet délégué à l’Égalité des chances, a participé à la demande d’Anne Voituriez, vice-présidente de la MEL en charge de la politique de la ville, à une rencontre avec les élus de la MEL. À l’ordre du jour : la résorption des campements illicites.

240 familles recensées dans la métropole lilloise

«  Le préfet a rappelé aux élus que l’État avait mobilisé des crédits pour le financement d’un SAS supplémentaire.  » Pour l’heure, le sujet est toujours en discussion. Le préfet a-t-il le pouvoir de réquisitionner des terrains ? Oui. Mais sans une réelle adhésion des communes, difficile de travailler à l’intégration des familles...

Quelque 240 familles, soit un millier de personnes, vivent dans des campements ou des squats informels dans la métropole. Une population stable selon les associations. Ramenées aux 90 communes de la MEL, c’est 2,6 familles par ville. Mais c’est loin d’être aussi simple qu’un calcul bête et méchant.

Prochaines réunions!!! lire


News Abonnement par mail

  

Carte des camps Roms 59/62

Lien Cartes des camps

Au comptoir

Libre Libre Libre
Libre Libre Libre
Libre Libre Libre
Libre Libre Libre
Libre Libre Libre
Libre Libre Libre
Libre Libre Libre
Libre Libre Libre
Libre Libre Libre

Abonnement Membre Acteur par mail